Paroisse Saint Louis Robertsau Strasbourg

Conseil de fabrique

Support juridique de la paroisse, il administre ses biens. Il pourvoit aux dépenses de fonctionnement et d’investissement, notamment aux frais nécessaires aux célébrations, aux dépenses d’embellissement, d’entretien, de réparation du presbytère et de l’église paroissiale.

Pour construire ou aménager un lieu de rencontre, de partage de prière, pour soutenir des mouvements d’animation, de chant, de formation et de solidarité, il est indispensable de disposer à la fois de moyens humains et de ressources matérielles. La vie de la paroisse n’échappe pas à cette règle, si elle se veut dynamique. C’est au Conseil de Fabrique d’oeuvrer pour une bonne gestion des comptes financiers, du patrimoine et d’éventuels biens de la paroisse.Le Conseil de Fabrique est régi par le Décret du 30 décembre 1809 (Concordat). Les Fabriques d’églises sont chargées de veiller à l’entretien des édifices cultuels, d’administrer les biens et revenus affectés à l’exercice du culte en réglant les dépenses et en assurant les moyens d’y pourvoir. La bonne gestion des biens et des finances de l’Église appartient à des laïcs, dignes et compétents qui, en acceptant d’être membres du Conseil de Fabrique, ont résolu de prendre leurs responsabilités en vue d’assurer la mission qui leur est confiée.
Le Curé et le Maire sont membres de droit; les autres membres sont cooptés pour un mandat de 6 ans renouvelable 3 fois.Chaque paroisse est dotée d’un Conseil de Fabrique. Ce Conseil de Fabrique garde sa fonction d’administration, de gestion et de participation aux dépenses de la pastorale. Sa mission est définie dans le Guide administratif du diocèse. Statut des communautés des paroisses, 2.3. : « La fonction du conseil de fabrique est de veiller à la bonne gestion matérielle et financière de la paroisse, ainsi qu’à l’entretien de l’église. La fabrique d’église est administrée par un conseil qui se compose, dans les communes de moins de 5000 habitants, de 5 membres. De plus sont membres de droit le curé et le maire. Dans les communes de plus de 5000 habitants (ce qui est le cas pour Saint-Louis de la Robertsau),le conseil se compose de neuf membres.Pour l’Etat, en vertu du droit concordataire, la paroisse est représentée par le Conseil de Fabrique : «Les fabriques d’église instituées par l’article 76 de la loi du 18 Germinal an 10, sont des établissements publics du culte chargés d’administrer les paroisses…» (Article 1er du décret du 30 décembre 1809).

 

Au-delà de la gestion matérielle, le Conseil de Fabrique assure de son soutien la vie de l’Église du diocèse et celle des diverses équipes paroissiales. Toute gestion doit être transparente et soumise à contrôle. La vérification des comptes se fait chaque année par les services de l’Archevêché de Strasbourg. A intervalle de 3 à 5 ans, un contrôle de fonctionnement de l’institution paroissiale est effectué : c’est la « visite canonique« . Les membres du Conseil de Fabrique constituent un dossier complet qui, au nom du «droit canonique» est soumis à vérification (des comptes, de la tenue des registres, …) et à discussion en présence d’un délégué de l’Archevêché et du Doyen des prêtres du secteur d’appartenance de la paroisse.

Président : Guillaume Dehaye

Composition

Monsieur Le Curé, Didier Muntzinger

Le Maire de la Ville de Strasbourg ou son représentant, Nicole Dreyer

Président : Guillaume Dehaye

Secrétaire : Paulette Blanchard

Trésorier : Benoît Lecoq

Trésorier adjoint : Florent Hanotel

Philippe Fleck

Edmond Gresser

Eric Guillemot

Marie Thérèse Huck

Marc Schwemmer